Charlevoix d'antan vu par Émile Tremblay

à la mezzanine du Musée

Charlevoix d'antan vu par Émile Tremblay

Émile Tremblay est né à Saint-Placide le 16 novembre 1927.  Issu d’une famille de cultivateurs de 9 enfants, il était l’aîné des garçons.  Avant lui, la famille comptait déjà quatre filles. Dans les années cinquante, il est parti s’installer à Drummondville où il a travaillé comme tuyauteur dans une usine.  C’est à Drummondville qu’il fit la rencontre de sa conjointe Jeannine Houle.  Originaire de Coaticook, elle aussi avait quitté sa région pour partir travailler.  Ils ont eu deux enfants. Il revient à Baie-Saint-Paul pour travailler avec ses frères qui étaient demeurés dans la région.  Ensemble, ils ont fondé l’entreprise de plomberie A Tremblay & Frères en 1962.  Il y a travaillé jusqu’en 1984.  Atteint d’une maladie pulmonaire, il doit cesser de travailler.  


C’est à ce moment qu’il recommence à fabriquer des modèles réduits, passe-temps qu’il avait commencé 30 ans plus tôt avec la fabrication d’une diligence et qu’il eut enfin le temps de terminer !  Cette pièce, une des plus belles de sa collection, appartient maintenant à sa petite fille Vanessa. La fabrication des modèles réduits lui rappelait certaines périodes de son enfance, de sa vie à Saint-Placide, mais servait aussi d’exutoire à la maladie incurable dont il était affligé. 


Il a très peu montré ses créations à l’extérieur de son cercle familial.  Une exposition à la bibliothèque de Baie-Saint-Paul à un moment, mais sans plus.  Il créait discrètement pour son propre plaisir. Émile Tremblay est décédé en mai 2016.  En mai 2021 la succession nous contactait pour nous offrir une partie de la collection de M. Tremblay.  C’est avec émerveillement que nous avons découvert le travail de cet artiste méconnu.  L’ensemble de la production de M. Tremblay démontre une finesse dans la réalisation et une unité dans le travail.  L’utilisation du bois nu avec des insertions de cuivre lui est particulière.  La précision dans les détails est remarquable. Comme quoi, Charlevoix et ses créateurs n’ont pas fini de nous étonner. Il y a encore des trésors à découvrir !